Le Tadjikistan, est un pays montagneux d'Asie centrale, sa capitale est Douchanbé. Le territoire du Tadjikistan est 143 100 km², et presque 8000 000 d’habitants. Il est limitrophe de l'Afghanistan au sud, de la Chine à l'est, du Kirghizistan au nord et de l'Ouzbékistan à l'ouest. C'est le seul État issu de l'ancienne Asie centrale soviétique où la langue dominante n'est pas une langue turque mais iranienne, le tadjik. Les Tadjiks, qui forment le groupe ethnique majoritaire (80 % de la population), appartiennent à la famille des peuples iraniens.

La langue officielle du Tadjikistan est le tadjik, de la famille des langues indo-européennes, du groupe des langues iraniennes ou persanes.
Environ 95 % de la population est musulmane (90 % de sunnites et 5 % d'ismaéliens). Le reste est composé principalement des minorités bahaïes et chrétiennes. Une loi de 2009 donne un rôle spécifique à l'école hanéfite du fiqh musulman, considéré comme plus modérée que d'autres.
Le Tadjikistan est un pays enclavé, sans accès à la mer, et le plus petit pays de l’Asie centrale par sa superficie. 93 % du territoire tadjik est constitué de montagnes, et plus de la moitié du territoire a une altitude supérieure à 3 000 m. Son point culminant est le Pic Ismail Samani, ancien Pic Staline, puis Pic du Communisme, à 7 495 m.

Le climat du Tadjikistan est continental, les températures connaissent d'importantes fluctuations saisonnières. En janvier, la température varie en moyenne de +2 °C à -2 °C dans les vallées du sud-ouest et du nord et descend jusqu'à -20 °C sur les hauts plateaux du Pamir. Les maximales de juillet oscillent de 10 °C à 15 °C dans le Pamir, 25 °C à 30 °C dans les vallées. Le minimum absolu relevé est de -63 °C dans le Pamir (Boulounkoul) et le maximum de 48 °C à Pyandj-Bas.

Les uniques zones non montagneuses du territoire tadjike se situent à l'extrémité nord du pays, qui se rattache à l'important bassin de Fergana, et au sud-ouest, dans le bassin de l'Amou-Daria. Le centre du pays est dominé par de grandes chaînes de montagnes d'orientation est-ouest, notamment les Monts Alaï, qui empêchent en hiver les communications terrestres entre la capitale, Douchanbé, et le nord. À l'est du pays, la région du Haut-Badakhchan est constituée de hauts plateaux de type tibétain, le Pamir, à la lisière nord duquel s'élèvent les plus hauts pics. Les glaciers du Pamir sont la principale source d'eau de l'Asie centrale, et alimentaient largement la mer d'Aral, par les deux fleuves du Syr-Daria et de l'Amou-Daria, avant le développement outré de la culture intensive du coton dans leur bassin à l'époque soviétique.
Trekking et le transport

Au nord de Dushanbe, le long des magnifiques vallées encastrées entre les montagnes rocheuses, de nombreuses randonnées pédestres permettent aux trekkeurs de rejoindre sur les sentiers pierreux la province Leninobod. La vallée de l’Archamaidan est de toute beauté. Des circuits d’une semaine dans les montagnes Fansky, vers la frontière de l’Ouzbékistan, permettent également de découvrir des paysages extraordinaires et uniques, dessinés par des pics glaciers tels le Tchimtard de 5.486 m, l’Energuiya de 4.120 m et le Kaznok de 4.100 m, des canyons,des lacs aux eaux purs. Les promeneurs peuvent y dressent leur tente et rencontrer des bergers montagnards tadjiks avec leurs troupeaux de chèvres. Prévoir plusieurs vêtements couvrants pour le trekking dans le pays.

Le climat du Tadjikistan est continental, les températures connaissent d'importantes fluctuations saisonnières. En janvier, la température varie en moyenne de +2 °C à -2 °C dans les vallées du sud-ouest et du nord et descend jusqu'à -20 °C sur les hauts plateaux du Pamir. Les maximales de juillet oscillent de 10 °C à 15 °C dans le Pamir, 25 °C à 30 °C dans les vallées. Le minimum absolu relevé est de -63 °C dans le Pamir (Boulounkoul) et le maximum de 48 °C à Pyandj-Bas.

Les montagnes du Tadjikistan sont très prisées des alpinistes, des touristes et des amateurs de nature et de montagnes. Les régions montagneuses les plus connues: crête de Zerafchan, montagnes de Fanski, crête de Guissar, montagnes de Pamir. Les montagnes de Tadjikistan sont riches en paysages remarquables : rivières tumultueuses, beaux lacs multicolores qui se noient dans les forêts de sapin. Cette contrée montagneuse du Tadjikistan s’appelle Pamiro-Alaïet toute cette beauté s’étend jusqu’au Tian-Shan.
Le système de transport du Tadjikistan remonte essentiellement à l'époque soviétique. Depuis 2005, une série de grands projets visent à développer une infrastructure convenable. La priorité est donnée aux liaisons entre Douchanbé et le nord, notoirement insuffisantes : un maillon important de cette route, le tunnel d'Anzob, fut inauguré dès juillet 2006.
La Route du Pamir, qui traverse les hauts-plateaux depuis Khorugh, sur la frontière afghane, jusqu'à la frontière kirghize, au nord du lac Kara-Kul, est à nouveau entretenue. Une liaison routière entre Murghab, au cœur du Pamir, et la Chine, fut inaugurée dès 2004.